Balade en Terre Hongroise (Concert Ephémère)

On raconte que la musique du compositeur hongrois Zoltán Kodaly a jailli du sol paysan hongrois en entremêlant les chansons, contes, ballades et mélodies populaires au raffinement de la musique classique française.

 

C'est ce voyage, entre ruralité et classicisme, que propose le clarinettiste auvergnat, Antoine Auriche, en s'emparant de trois hommages composées par Béla Kovács, l'un des plus grand clarinettiste hongrois.

 

Au milieu de l'agitation d'une manifestation publique, ce musicien troubadour transporte toute la place dans une rêverie, une pause dans le tumulte quotidien. A la fois séducteur et joueur, il va à la rencontre des gens, les surprends, les fait vibrer, leur fait parvenir les images et la musique sans effort, les fait rire.

 

Et lorsque le quotidien revient, d’éphémères vibrations parcourent encore la place. N'est-ce pas là la magie du classique ?

ŒUVRES 

Hommage à Zoltán Kodaly

Hommage à Katschaturian 

Sholem 

BÉLA KOVÁCS, compositeur

 

Béla Kovács a été salué par la critique et le public comme le meilleur clarinettiste hongrois de son temps. Sans surprise, il est l'un des principaux interprètes du répertoire de clarinettes hongrois, dont Zoltán Kodaly fait évidement parti.

 

Né à Tatabánya, en Hongrie, le 1er mai 1937, Kovács fait ses études supérieures à l' Académie de musique Franz Liszt de Budapest. Exceptionnellement doué, il devient membre de l' orchestre national d'opéra à l'âge de 19 ans, avant d'en être le clarinettiste principal, poste qu'il occupera jusqu'à son départ de l'orchestre en 1981.

 

En 1975, il est nommé professeur de clarinette à l'Académie de musique Franz Liszt. Débute alors pour lui une longue et prestigieuse carrière de professeur, en Hongrie comme à l'étranger.

Clarinettiste aux multiples facettes, il est aussi convaincant en interprétant les œuvres de ses compatriotes hongrois que celles des grands compositeurs tels Mozart, Beethoven, Brahms, Ravel et d'innombrables autres. Kovacs joue également du jazz, comme en témoigne le très bon morceau pour clarinette et piano, After You, Mr. Gershwin, sorti en 2004.


En 1990 il se lance dans la composition d'un ensemble d'études de concerts pour clarinette appelé "Hommages" qui sont écrits dans le style des compositeurs dont ils font référence. Cet ensemble est aujourd'hui largement joué et étudié partout dans le monde.

« En tant qu’artiste et enseignant, je considère l'enseignement de Bartók

"uniquement à partir de sources pures"

comme étant mon principe directeur le plus important. »

Béla Kovács

DURÉE

20 min

PRODUCTION

Cie Belle Ivresse